samedi 24 mai 2014

Un article dans le Ouest-France sur la Place Saint-Germain !

Les terrasses de la discorde place Saint-Germain


Les commerçants de place Saint-Germain refusent de payer leur droit de terrasses...


Article du Ouest-France de ce jour, samedi 24 mai 2014...

Et donc, no comment...



sdfs
Yannick Alix, bistrotier, Emmanuelle Sinon, restauratrice, Tanguy Rio, patron d'une auto-écoleune
et Julie Simon sont excédés - Photo D.R.

La polémique


"Comment on se sent ? Comme des sacrifiés ! Finalement on ne représente pas grand-chose par rapport au pouvoir de la Ville", assure Emmanuelle Sinon. Avec sœur, elle tient, depuis sept ans, une crêperie place Saint-Germain. "L'année dernière, avec les travaux d'enfouissement des réseaux, on a perdu environ 30% de notre chiffre d'affaire. Cette année, c'est pareil avec le chantier du métro."

Mais, ce qui la met hors d'elle, ainsi que les quatre autres commerçants de la place qui disposent de terrasses, c'est d'avoir reçu l'arrêté stipulant les conditions d'occupation de la voirie. Le document indique aussi la somme à payer pour leurs terrasses.

"Paye et tais-toi"


"Pour notre crêperie, on nous réclame 579,60 €." Une somme qui se monte à 786,60 € pour Yannick Alix, bistrotier sur la même place. "Pourquoi payer pour des terrasses qui n'attirent pas les clients ? Les travaux du métro ne s'arrêtent même pas le midi. Nos clients vont ailleurs !"

L'année dernière, les commerçants avaient refusé de payer ce droit de terrasse. "On aviateur plusieurs réunions avec des élus ainsi qu'avec l'ancien maire Daniel Delaveau, rappelle Julie Simon. On nous a expliqué qu'ils comprenaient notre situation, qu'ils tiendrait compte de nos difficultés liées aux travaux mais aussi à la crise… Finalement, c'était que des mots."

Les commerçants avaient ensuite reçu leur taxe de terrasse. "On a pas payé.Du moins au début. On a eu un, deux, puis trois rappels. Au bout du compte, ils nous ont menacé de nous retirer nos droits de terrasse si on ne payait pas. On a dû céder." D'où le sentiment de ne pas être entendu. "Le seul geste de la Ville a été une réduction de 50 €". Les commerçants préfèrent en rire.

Rebelote cette année. "On a décidé une nouvelle fois, collectivement, de ne pas payer. Mais est-ce que l'on a vraiment le choix ? C'est « Paye et tais-toi » ", prédit Julie Simon.

Ils sont d'autant plus amers que le travaux ne sont pas prêts d'être finis. "Ce n'est pas un chantier de quelques mois, mais de plusieurs années. Heureusement, on a fini de payer notre restaurant, poursuit Emmanuelle Sinon. On arrive à faire face. Mais si ce n'était pas le cas, on devait mettre la clé sous la porte. Regardez aussi les commerces de la rue du Vau-Saint-Germain."

Au cas par cas


A ce problème se rajoute celui du stationnement. "Là encore, on nous avait promis une certaine indulgence de la police municipale, explique Tanguy Rio, patron d'une auto-école sur la place. Les places de livraisons sont occupées par les camions du chantier et on se fait verbaliser lorsqu'on reste stationné, même quelques minutes en double file."

Quant au coiffeur, il a le droit, tous les jours, au ballet des camions à béton devant son commerce. Cerise sur le gâteau, ils viennent d'apprendre que le chantier du métro continuera aussi les samedis, "pour rattraper le retard".

Pour Marc Hervé, maire adjoint au commerce, "Nathalie Appéré, maire de Rennes, tient à rencontrer ces commerçants pour discuter de leurs problèmes comme elle l'a fait récemment avec ceux de la rue de Saint-Malo." Quant à l'exonération de la taxe de terrasses : "Toute occupation de la voirie est soumise à une taxe. On ne peut pas prendre une mesure générale d'exonération. Chaque cas doit être étudié."


Ouest-France

Samuel NOHRA
Article en page "Rennes" du 24 mai 2014


NB : Malheureusement, cet article n'était pas non plus disponible en accès gratuit sur le site officiel de grand journal, je ne peux donc pas faire de renvoi...

> Lire la version papier...


Articles connexes :
C'est la crise dans le quartier (01) : la rue du Vau Saint-Germain...
C'est la crise dans le quartier (02) : autour de la place Saint-Germain...
C'est la crise dans la quartier (03) : Article dans le Mensuel de Rennes de septembre 2014
C'est la reprise dans la quartier (01) : autour de la place Saint-Germain...
Article du Ouest-France : "Les terrasses de la discorde place Saint-Germain"
"Ce qu'enregistrent les micros sur Place", des nuisances insupportables...
Les artistes sont les bienvenus sur la place Saint-Germain...
Plus d'infos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Germain_métro_rennais
Le site de Rennes Métropole

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire