lundi 23 octobre 2017

Un ciel de fin du monde au-dessus de la Place St-Germain !

Lundi 16 octobre...


Une ambiance de fin du monde s'abat sur Rennes et la Place Saint-Germain ! L'angoisse n'avait jamais été aussi grande...


Il y a des jours comme çà, où tout commence bien... et que, subrepticement, on sent que les choses autour de nous changent et semblent nous échapper... et on ne sait plus si l'on rêve ou si l'on vit dans un cauchemar...

C'est ce qui s'est passé ce lundi... Toute la matinée avait été belle, comme celle d'un été... Puis, j'ai bien vu que le soleil devenait rouge, comme s'il s'éteignait, et devenais ce que les astronomes appellent une « naine rouge »... Et le soleil était vraiment rouge... Je n'ai pas eu le réflexe de prendre la photo mais je me suis dis que c'est comme çà que notre soleil sera dans quelques milliards d'années... J'aurai dû m'en étonner un peu plus...

Puis, ce fut la lente descente aux enfers... Comme dans la Bible, ou dans Aristophane, des nuées semblaient s'abattre sur notre bonne ville de Rennes... De manière insidieuse, mais clairement ressentie par nos sens, quelque chose d'inhabituel et d'étrange se produisait... Comme pour une éclipse solaire totale, la luminosité baissait peu à peu... Depuis mon point de vue, les nuages qui arrivaient se montraient menaçants... Lentement mais sûrement, le monde changeait...

Il est 14h15, le ciel est de couleur ocre... - Lundi 16 octobre 2017 - Photo Erwan Corre

Vers 13 h, le ciel prend une couleur ocre, il est bouché et l'impression est tellement étrange que rien ne vient me rassurer... si, des photos de la planète Mars prises par les petits robots qui arpentent son sol aride et froid : un autre monde... qui surgit soudain ici même !

« Venez, ô Nuées vénérées, vous manifester à cet homme, soit que vous occupiez les cimes sacrées de l'Olympe, battues par les neiges, soit que dans les jardins de votre père Océan vous formiez un chœur sacré avec les Nymphes, soit que, aux bouches du Nil, vous puisiez des eaux dans des cornes d'or, ..., écoutez-nous, accueillez notre sacrifice, et que nos cérémonies vous fassent plaisir. »

Parole de Socrate dans "Les Nuées" d'Aristophane (Parodos 1 : 262-274)


Il est 15h38, le ciel s'est chargé et devient rose/orange... - Lundi 16 octobre 2017 - Photo Erwan Corre
Vers 15 h, il fait presque nuit... Là, ça craint sérieux et on pense du coup à Pompéi... voire, à Barjavel... Même si les volcans bretons ont disparu depuis des temps immémoriaux, il y a toujours des risques... On entendra plus tard qu'une odeur de fumée pouvait se faire sentir par endroits... Les voisins allument leurs lumières et la vie continue... jusqu'à la tombée de la nuit et la fin de nos visions...

« Les menaces ne m'ont jamais fait mal ;
et ce sont des nuées qui passent bien loin sur nos têtes. »

Les Fourberies de Scapin, Act III., Sc. IX. - Molière

Finalement, tout rentrera dans l'ordre, heureusement !


Selon l'association Météo Bretagne, il s'agissait en fait de particules de sable en suspension dans l'air depuis samedi. De Quimper à Nantes et jusqu'en Normandie, tout le monde a pu vivre cet étrange phénomène céleste...

"Avec le couvert nuageux gris, on a la sensation d'observer le ciel d'une apparence jaunâtre. Contrairement aux deux derniers jours où les particules étaient déjà dans le ciel avec le flux de Sud, le vent est plus fort que les jours précédents et en plus nous avons des concentrations deux fois plus importantes. Concernant l'odeur de feu, pas de panique là non plus. De violents incendies ravagent malheureusement le Portugal et la partie ouest de l'Espagne. (...) Le flux de sud-ouest nous apporte les fumées jusqu'à notre région. Les fumées traversent le Golfe de Gascogne et dégagent une odeur brûlée ou de feu", expliquait ce matin Météo Bretagne.

Et en complément :

"Il s'agit de poussière de sable, qu'un flux du Sud fait remonter vers la France", souligne-t-il. Plus précisément de sable venu du Maroc. "Ce phénomène est plus courant dans le sud de l'Hexagone, mais il peut aussi être observé dans le nord, poursuit Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France. Cela se produit notamment en cas de perturbation orageuse."

Et voilà donc ce qu'il fallait savoir pour ne pas s'affoler...

Et un panoramique de la situation...

Assemblage des fichiers bruts sans calage ni retraitement

Et la photo du satellite météo de la NASA - On voit les nuages chargés de poussières rouges au-dessus de Rennes...



Et puis la routine est revenue... même si parfois, de manière plus discrète, le ciel nous montre d'autres phénomènes tout aussi intéressants... comme la passage de l'ISS, la célèbre Station Spatiale Internationale...