lundi 29 octobre 2018

Le « Chat qui Pêche » revient sur la Place Saint-Germain !

Enfin, il faudra attendre encore un peu mais c'est prévu !


Tout est parti d'un article du Ouest-France du 11 septembre dernier qui a réjoui beaucoup d'observateurs intéressés par notre bonne Place Saint-Germain !

Signé Sébastien Sémeril (1er adjoint au Maire de Rennes / Conseiller Régional, Président de la commission Aménagement / urbanisme / architecture... quand même !), le billet fait mention notamment du projet :

« Le bar Le chat qui pêche, détruit pour le métro, va revivre... » - Ouest-France du 11 septembre 2018

Et le tweet dans la foulée...



La Place Saint-Germain en octobre 2018 - Photo Erwan Corre - L'originale est sur Wiki Commons...
La Place Saint-Germain en octobre 2018 - Photo Erwan Corre - Originale sur Wiki Commons

Nostalgie...


Tout a commencé, il y a, bien bien longtemps, dans une galaxie... qu'on est dedans...

Le « Chat qui Pêche », avant le « Chat qui Pêche , vu depuis le Quai Émile Zola dans les années 60...
Photo de la collections du Musée de Bretagne...

Revenons sur Terre...


Effectivement, le bar « Chat qui Pêche » était réputé... A tel point qu'il a même droit à sa page dédiée sur le WikiRennes... C'est dire ! Et il avait surtout le grand avantage de se trouver en bas d'chez moi, et bien situé un peu l'écart de la frénésie du centre ville de Rennes ! Ouvert sous ce nom en 1991, et repris en 2004 par Gilles, il est vite devenu un des lieux emblématiques du quartier... A juste raison !

La façade du « Chat qui Pêche » vu depuis le Quai Émile Zola...
La façade du « Chat qui Pêche » vu depuis le Quai Émile Zola... Photo Erwan Corre

L'entrée du côté du Quai Chateaubriand du « Chat qui Pêche »... Photo Erwan Corre
L'entrée du côté du Quai Chateaubriand du « Chat qui Pêche »... Photo Erwan Corre

Et par ailleurs, tous les avis étaient dithyrambiques... et j'agrée !
Membre Qype (sur Yelp...)
Petit bar jazzu sympa sur le bord de la Vilaine. Il y a une entrée côté quai et une autre côté centre-ville,, quelques tables en bois et une ambiance musicale toujours de qualité : on se sent bien dans ce lieu tout en calme et sensualité.
Il est possible - le midi - de commander des tartines chaudes au fromage ou le plat du jour traditionnel.
L'originalité fondamentale de ce bar se sont les 2 concerts de Jazz organisés tous les mois.
Eliabel T. (sur Yelp...)
Bar gay friendly à l'accueil toujours très chaleureux mais la playlist peut être très agréable comme vite rébarbative...
Décor assez hétéroclite entre le thème du chat et une note électro avec les néons ultraviolets et les tiges fluos dans les cocktails.
Lys M. (sur Yelp...)
Bar très sympa, gay friendly mais accueillant tout le monde du moment que la bonne humeur est respectée.
Sur Cityzeum...
Pour ceux qui voudraient se prélasser dans un bar à la déco sympa et à l'ambiance détendue, le Chat qui pêche deviendra vite un incontournable. Attention tout de même, ici, ce sont les instruments qui ronronnent car il s'agit tout de même d'une boîte de jazz ! Au moins 2 fois par semaine, des groupes se produisent pour le plaisir des clients chat-rmés. Car oui, il faut le préciser, ici la déco est très féline et très cosy. Allez-y pour discuter en dégustant un chocolat ou un petit verre entre amis, ou enfoncez-vous dans un fauteuil avec une BD à la main. Les serveurs et le patron vous serviront avec plaisir un tranche de gâteau au chocolat ou des tartines chaudes.

C'est l'heure du champagne au « Chat qui Pêche » ! Photo Erwan Corre

C'est vrai qu'il y avait une bonne ambiance au « Chat qui Pêche » et on se souvient des différents fêtes qui ne manquaient pas d'avoir lieu notamment lors des nombreux concerts qui s'y sont déroulaient les jeudis soir...


Et on se souvient du coup de génie de Gilles lors de la mise en place de l'interdiction de fumer dans les bars en 2008 :

« Le café a connu son heure de gloire en 2008, quand la loi interdisant la cigarette dans les lieux collectifs est entrée en vigueur. « On avait fait faire des polaires avec le logo du café pour que les clients puissent fumer dehors. On a eu le droit à toutes les télés et radios de France ! ».
« Sur les quais, le chat ne pêche plus » - Article de 20minutes du 24 septembre 2012

De ce temps, je ne conserve plus, comme un fétiche, que le cabat qui avait été distribué aux bons clients et qui me servait bien pour faire le marché du mercredi matin...

Mon petit souvenir fétiche du « Chat qui pêche... » :  le cabat pour le marché !
Mon petit souvenir fétiche du « Chat qui pêche... » : le cabat pour le marché !

Un bel arc-en-ciel au dessus de la rue des Francs Bourgeois... Photo Erwan Corre
Un bel arc-en-ciel au-dessus de la rue des Francs Bourgeois... Photo Erwan Corre

Puis, début 2010, le couperet qui tombe...


Les immeubles situés au n° 13 bis et au n° 15 du quai Chateaubriand vont être détruits. C'est-à-dire l'emblématique bistrot le Chat qui pêche qui existe depuis 1991 et le magasin Intérieur nomade vont disparaître. La ville pouvait faire le choix, du coup, d'ouvrir la place sur les quais. Ce ne sera pas le cas. « Nous voulons conserver une certaine intimité sur cette place. C'est l'histoire de cette place », explique l'élu. Du coup, un nouvel immeuble sera construit à la place avec des logements sociaux.

« Le métro chassera aussi Le Chat qui pêche... » - (extrait) Ouest-France du 12/05/2010

« Le métro chassera aussi Le Chat qui pêche... » - Ouest-France du 12 mai 2010 (extrait)


Puis, ensuite, une longue agonie...


Puis vint le moment de se dire que c'était vraiment la fin... sans recours possible...

« J'aurai bien aimé que ça finisse autrement... »
Gilles, le patron du « Chat qui Pêche »


« Dernier métro pour le bar le Chat qui Pêche » Article de Ouest-France du 07 Septembre 2012
« Dernier métro pour le bar le Chat qui Pêche »
Article de Ouest-France du 07 Septembre 2012




Puis vint le moment de se dire que c'était vraiment la fin... sans recours possible...

« Seuls sont restés à la mémoire
Quel exode -
Les éclats d'or dans la nuit noire.
Remontée dans son palanquin
Disparue, elle ne fut qu'un
Episode »


Théodore Chassériau - « Livre des pierres de Marbode »


Et le(s) déménagement(s)...


C'est donc vraiment la fin du « Chat qui Pêche »...
C'est donc vraiment la fin du « Chat qui Pêche »...

On dépèce le « Chat qui Pêche »...
On dépèce le « Chat qui Pêche »...

Et on mure le « Chat qui Pêche » pour éviter les désagréments du squat éventuel...
Et on mure le « Chat qui Pêche » pour éviter les désagréments du squat éventuel...

La messe est dite : fermé, vidé, muré... L'histoire est finie pour notre petit troquet...

Et pourtant, l'îlot du « Chat qui Pêche » n'avait pas dit son dernier mot... lors d'un épisode lamentable qui en a dégoûté plus d'un !

Vendredi 1er février 2013


Début 2013, tout l'îlot du « Chat qui Pêche » a été vidé de ses occupants... Il y a là 4 immeubles contigus rue des Francs Bourgeois et quai Chateaubriand, fruit de multiples travaux de reconfiguration des lieux au fil du temps et qui avaient notamment auparavant hébergés beaucoup de bureaux... Une procédure judiciaire de l'un des locataires était même toujours en cours même si elle n'avait du coup en grande partie plus lieu d'être : il en sortira d'ailleurs gagnant après 5 ans de procès (!), et, comble de l'ironie, la propriétaire qu'il avait attaqué pour dénoncer l'insalubrité de son logement - et je passe les autres détails... - s'en sorti à - très - bon compte car elle eut le temps de se faire racheter son logements par Rennes Métropole (au prix du marché !)... qui dû du coup régler aussi les dommages et intérêts une fois la condamnation tombée (il n'y eu pas d'appel)... Il rigolait bien car c'était ainsi une partie de ses impôts qui lui revenait dans les poches !

Vide depuis quelques mois, le 4 rue des Francs Bourgeois fut investi fin janvier 2013 par quelques squatteurs/travailleurs précaires, qui avaient là de quoi passer la fin de l'hiver dans des logements qui appartenaient depuis quelques mois à Rennes Métropole : ces immeubles et la dizaine d'appartements qu'ils comptaient étaient voués à être rasés pour la construction de la future station de métro...

Tentative de dialogue entre les nouveau habitants et les policiers municipaux...
Tentative de dialogue entre les nouveau habitants et les policiers municipaux...

Oui, mais on allait pas laisser un squat s'installer si près de la Mairie de Rennes, faut pas déconner ! Pire, imaginez que ça devienne un bar clandé !? Dans ce cas-là, la police a tout de suite montré sa présence... Et même plus...


Bin oui, on ne pouvait tolérer l'injure de ce squat à 200 mètres de l'Hôtel de Ville... en tout cas, c'est ce que m'a avoué un responsable du DAL pour expliquer l'intervention brutale des CRS ! Violence bien sûr insupportable qui montre bien encore une fois quels intérêt défendent les forces de l'ordre...

Pendant ce temps-là, les 10 appartements du 4 rue des Francs Bourgeois était largement habitables (je le sais j'y ai moi-même habité jusqu'en 2012 !) et aurait pu faire l'objet d'une convention avec la Municipalité comme cela à pu se faire dans d'autres cas... Mais faut pas déconner quand même, on a une municipalité "rouge-rose-vert"...

Les infos sur cette affaire lamentable ici...


Puis le temps pris son temps...


Et le triste paysage de l'îlot « Chat qui Pêche » devint de plus en plus triste, le temps que les travaux pour la construction la future station de métro commencent... Je le dit car j'ai eu - non par choix mais plus par opportunité - la possibilité de m'installer juste en face du 4, rue des Francs Bourgeois... et, par ironie de l'histoire, au-dessus d'un autre troquet, tout aussi sympathique... Me permettant d'avoir un très bon point de vue sur l'avenir de la Place qui s'annonçait directement sous mes yeux, et les vôtres par la même occasion puisque vous lisez ce lignes...

La longue agonie de l'îlot « Chat qui Pêche » - Mardi-12 Mars 2013...
La longue agonie de l'îlot « Chat qui Pêche » - Mardi 12 Mars 2013... Photo Erwan Corre

Puis les tractopelles sont arrivés et n'ont pas fait de quartier !

La destruction de l'îlot « Chat qui Pêche » le 13 octobre 2013 à Rennes - Photo de Erwan Corre sur Wikicommons
La destruction de l'îlot « Chat qui Pêche » le 13 octobre 2013 à Rennes - Photo de Erwan Corre sur Wikicommons

Voilà, c'est fait...



Et donc ce jour fatidique du 27 mars 2013...



Que sera la nouveau « Chat qui Pêche » en 2020 ?...


Nous n'en savons rien, seulement que le bar le « Chat qui Pêche » renaîtra de ses cendres, mais sans Gilles, sans Carole, sans Chloé, sans de nombreux habitués qui ont fui le quartier avec le temps...

C'est donc au rez-de-chaussée du futur bâtiment qui abritera la sortie sud de la nouvelle station de métro (mais pourquoi la faire déboucher sur les quais si on souhaitait vraiment redynamiser la Place ?) et qui sera géré par Archipel Habitat pour du logement social (bonne nouvelle là, mais aura mal vu Rennes Métropole propriétaire des lieux y mettre un nouvel immeuble de standing alors que, juste en face, de l'autre côté de la Vilaine, les projets pharaoniques et hors de prix sont prévus par le groupe Bâti Armor rue du Capitaine Dreyfus), que doit s'installer le futur « Chat qui Pêche » : c'est une obligation contractuelle que devra respecter le futur acquéreur... montrant ainsi toute les capacité de la puissance publique dans ce cas de figure. Et ajouter ainsi à la gentrification en marche dans le coin...

Le futur « Chat qui Pêche »... par le cabinet Studio2. Enfin, c'était l'un des projets envisagés... mais qui ne verra pas le jour... Trop ambitieux !
Le futur « Chat qui Pêche »... par le cabinet Studio2. Enfin, c'était l'un des projets envisagés... mais qui ne verra pas le jour... Trop ambitieux !

Ce local commercial devra être un bar/brasserie du même nom et de standing lui du coup (donc pas de Mac Do, faut pas déconner hein !), car comment pourrait-il en être autrement puisque l'objectif principal ici est de redonner vie et splendeur à la Place Saint-Germain... avec retour sur investissement ! Même les vestiges trouvés là de l'ancienne porte médiévale de la ville, sous la future terrasse donc, n'auront même pas droit à un espoir de valorisation...

Et les gros investisseurs du coin spécialisés dans la restauration l'on déjà bien compris comme notamment Stéphane Loraine qui rafle la mise (après bien d'autres lieux connus en ville comme « L'Amiral », « Le Knop », « Le Grill », « Chez Brume »... du beau, du lourd, du chic, avec un peu de bling-bling...) en prenant largement ses aises grâce à sa puissance feu sur la Place en reprenant tout l'angle de la rue du Vau Saint Germain donnant sur la Place : reprise du magasin de souvenirs bretons - en cours de travaux -, la crêperie « Un Air de Famille »... et le futur « Chat qui Pêche » ? Et c'est aussi « Les Petits Papiers » qui change de main à partir du 7 novembre 2018... En 5 ans, c'est 8 commerces sur 11 qui ont changé de propriétaires sur la Place (la bijouterie Gapaillard, Carola, Cantina Mia, Le bar Saint-Germain, 7 Peccati...), sans compter ceux des rues adjacentes comme ceux de la rue du Vau Saint-Germain...

C'est bien de faire de la Place une vitrine du Nouveau Rennes : « the place to be! ». Mais bref, faire du neuf après avoir détruit le vieux... comme si tout allait redevenir comme avant...

Mais à quel prix ?

Le projet un peu plus plan-plan, qui n'est lui aussi pas définitivement acté à ce jour...
Le projet un peu plus plan-plan, qui n'est lui aussi pas définitivement acté à ce jour...
Si vous avez des infos, je prends !

Et après, on nous dit que tout cela sera fait en toute transparence... Je ne vois, moi, pour l'instant, rien du tout... Enfin si, je vois comme beaucoup d'autres la ville se transformer, s'enlaidir, avec des programmes immobiliers fait de blocs de béton gris et noir, sans âme, sans véritable geste architectural aussi bien à La Courrouze, rue de l'Alma, plaine de Baud... et à des prix dépassant l'entendement, programmes nourrissant une folie spéculative dont on ne voit comment ni quand elle pourrait s'arrêter...

Au bout de la rue du Capitaine Dreyfus, ça s'active... Mardi 30 octobre 2018... Photo Erwan Corre
Au bout de la rue du Capitaine Dreyfus, ça s'active... Mardi 30 octobre 2018... Photo Erwan Corre

Pendant ce temps-là, la vie du quartier est toujours bouleversée...


12h58 : Tiens, y'a les pompiers qui déboulent sur le chantier du métro Place Saint-Germain !
12h58 : Tiens, y'a les pompiers qui déboulent ! Photo Erwan Corre

002
12h59 : Une certaine inquiétude s'empare de la Place Saint-Germain... Photo Erwan Corre

13h15 : Là, c'est GRDF qui déboule... un problème de gaz alors sur le Place Saint-Germain ?!
13h15 : Là, c'est GRDF qui déboule... un problème de gaz alors ?! Photo Erwan Corre

Finalement, à 14h, tout est terminé... Ouf !

Mais on aurait aimé en savoir plus car... bien évidemment, rien dans la presse, ni sur le net dans les médias officiels... On sait que ce n'est pas la première fois qu'il y a un des problèmes sur le chantier de la Place Saint-Germain (ici, ici et ici...)... mais, comme d'habitude, c'est l'omerta !

Seuls les habitants de la Place s'en soucient, et témoignent...



Encore 2 ans de travaux, au minimum...


Les travaux en surface sur et aux abords de la Place Saint-Germain qui ont commencé cet été 2018 avancent... Il avait été promis que le planning des différents serait rendu public et les informations aux riverains et aux commerçants seraient faite : là aussi, c'est le service minimum...

En descendant le rue du Vau Saint-Germain devant l'Église...
En descendant le rue du Vau Saint-Germain devant l'Église...

Là, l'ancienne boutique de souvenirs bretons... en travaux aussi pour un nouveau café/restaurant « hype » !
Là, l'ancienne boutique de souvenirs bretons... en travaux aussi pour un nouveau café/restaurant « hype » !

Et là aussi, c'est le chantier du côté de la rue de Corbin !
Et là aussi, c'est le chantier du côté de la rue de Corbin !

Et là, c'est le chantier du côté du Quai Chateaubriand... Le 29 octobre 2018
Et là, c'est le chantier du côté du Quai Chateaubriand... Le 29 octobre 2018

Oui : alors que ces travaux impactent directement tous les riverains et commerçants de la place, seuls les riverains des rues directement impactés par les travaux sont prévenus...). Il n'est pas difficile pourtant de communiquer de manière transparente et de diffuser des informations facilement accessibles via un site internet comme le fait très bien par exemple la Ville de Saint-Mandé sur un blog dédié : http://travaux-avenuedegaulle-saintmande.fr/


La discrète petite affichette « Information travaux » scotchée sur la palissade du chantier de la Place Saint-Germain... Le 29 octobre 2018
La discrète petite affichette « Information travaux » scotchée sur la palissade du chantier de la Place Saint-Germain... Le 29 octobre 2018

Et... Le mercredi 24 octobre...


Dès le matin, ça s'active sur la Place Saint-Germain ! Encadrés par l'équipe de la SEMTCAR, les services de la Ville sont venus installer de nouvelles bannières faisant la retape pour assurer la promotion du projet en cours sur la Place auprès des passants... Bouchant au passage la belle perspective sur notre Église Saint-Germain...

On s'étonne de cette initiative tardive d'autant plus que le visuel posé est connu depuis au moins 2 ans (sic !) et surtout par le fait qu'il est assez trompeur car d'abord nous n'avons toujours pas de documents officiels concernant le physionomie du bâtiment qui va être construit à l'emplacement de l'îlot « Chat qui Pêche » (situé au niveau du nouveau panneau justement), ensuite sur le fait qu'il faudra une bonne dose de potion magique pour faire pousser les arbres tels qu'ils sont représentés sur le visuel... et qu'enfin... moins de 2 ans pour mettre en place tout ça, ça me parait un peu juste...

L'équipe de la Ville installe un nouveau panneau promotionnel du côté nord de la Place Saint-Germain...
L'équipe de la Ville installe un nouveau panneau promotionnel du côté nord de la Place Saint-Germain... - Photo Erwan Corre

Le nouveau panneau promotionnel posé du côté du Quai Chateaubriand... et qui malheureusement masque l'Église Saint-Germain...
Le nouveau panneau promotionnel posé du côté du Quai Chateaubriand... et qui malheureusement masque l'église... - Photo Erwan Corre

Alors, quel futur pour la Place Saint-Germain ?

Eh bien, pour le futur immédiat, nous n'en savons pas beaucoup plus que ce que je vous transmets ici... Les travaux d'aménagement des rues adjacentes ont commencé et vont se poursuivre pendant au moins 2 ans encore...

Ce qui est sûr, c'est déjà que l'immeuble du 6, rue des Francs Bourgeois a été racheté par Rennes Métropole pour y installer des bureaux... Les travaux de réfection de toiture vont commencer sous peu...

Permis de construire pour le 6 rue des Francs Bourgeois pour l'Hôtel de Rennes Métropole...
Permis de construire pour le 6, rue des Francs Bourgeois pour l'Hôtel de Rennes Métropole...

Quelle drôle d'idée... et qui a dû coûter bonbon... Et pourquoi ? Pourrais-je voir les délibérations et les tarif ? J'ai posé - 2 fois ! - la question à Rennes Métropole qui ne m'a pas répondu pour l'instant (je ne désespère pas !)... Je vous tiens au courant...

Après avoir pris plaisir à obliger à mettre dans la cellule commerciale du rez-de-chaussée du futur immeuble de l'îlot « Chat qui Pêche » d'Archipel Habitat - pour des logements HLM - un bar/brasserie et rendre ce lieu à sa fonction passée de troquet sympathique - ça m'étonne quand même un peu de vouloir ressusciter des icônes qu'on a au préalable tué - le voisinage va s'avérer du style costume-cravate qui va sûrement réhausser le côté populaire du quartier... Il faut dire qu'une fois les travaux terminés, la Place Saint-Germain sera sans conteste... « the place to be! »


Pour les temps plus lointain, on sait aussi que la Place va se refermer sur elle-même*, redevenir intime, regagner sa typicité... après que tout ce qui faisait son charme et sa personnalité - le fait d'être l'écart de la fureur consumériste du centre ville de Rennes - soit balayé après 7 ans de travaux... pour le plus grand bonheur de tous...

*Oui, le futur immeuble de l'îlot « Chat qui Pêche » va prendre un bien plus grand volume que celui des immeubles précédents. Et boucher les perspectives comme celle que l'on peut voir ici...

Vus depuis la Place Saint-Germain, les grands immeubles bourgeois du XIXe siècle du quai Emile Zola donnent un air de petit Paris à la Ville de Rennes...
Vus depuis la Place Saint-Germain, les grands immeubles bourgeois du XIXe siècle du quai Emile Zola donnent un air de petit Paris à la Ville de Rennes...

A suivre...


Les articles de presse en ligne :
« Le bar Le chat qui pêche, détruit pour le métro, va revivre... » - Ouest-France du 11 Septembre 2018
« Sur les quais, le chat ne pêche plus » - 20minutes du 24 Septembre 2012
« Dernier métro pour le bar le Chat qui Pêche » - Ouest-France du 07 Septembre 2012 - Modifié le 02/04/2015
« Le métro chassera aussi Le Chat qui pêche... » - Ouest-France du 12 Mai 2010 - Modifié le 27/09/2013
« En plein centre de Rennes, des immeubles bientôt démolis rue Dreyfus » - Article de Ouest-France du 12 septembre 2018

Articles connexes :
« Une lueur d'espoir pour la Place Saint-Germain ! » (Octobre 2018)
« Du nouveau du côté de la Place Saint-Germain et de la Vilaine ! » (Septembre 2018)
« 3,8 millions d'euros pour l'aménagement de la nouvelle Place Saint-Germain ! » (Février 2018)
« Durant les travaux, les commerces ferment Place Saint-Germain ! » (Février 2018)
« Grandeur… et décadence de la Place St-Germain ! » (Novembre 2017)
C'est la crise dans le quartier (01) : la rue du Vau Saint-Germain...
C'est la crise dans le quartier (02) : autour de la place Saint-Germain...
C'est la crise dans la quartier (03) : Article dans le Mensuel de Rennes de septembre 2014
C'est la reprise dans la quartier (01) : autour de la place Saint-Germain...
Article du Ouest-France : "Les terrasses de la discorde place Saint-Germain"
3 projets (personnels) pour la future Place Saint-Germain
La future Place Saint-Germain (02 - Octobre 2016)
La future Place Saint-Germain (01 - Janvier 2016)
La Place Saint-Germain en 2030...
L'article sur le site de Rennes Métropole (Juillet 2015) : « Aménagement de Saint-Germain : la concertation avance »
L'article sur le site de Rennes Métropole (Décembre 2014) : « Les riverains prendront toute leur place à Saint-Germain »
Atelier d'Urbanisme pour la place Saint-Germain n°3 (28 Avril 2015)
Atelier d'Urbanisme pour la place Saint-Germain n°1 (29 Janvier 2015)

Plus d'infos :
Saint-Germain (métro de Rennes)

lundi 15 octobre 2018

Une lueur d'espoir pour la Place Saint-Germain !

Lumières sur la Place Saint-Germain !


L'aménagement de la future Place Saint-Germain commence à peine et une bonne nouvelle est arrivée : de nouveaux éclairages seront installés à l'initiative de l'asso « toutatout.fr » et avec la participation de jeunes et de migrants qui expérimentent concrètement leur intégration dans la vie de la ville...



Les projets d'aménagement de la future Place Saint-Germain se précisent...


Je l'avais dit précédemment ici et c'était pour vous transmettre ma déception sur le fait qu'il n'y aura pas d'œuvre d'art installée sur la future Place Saint-Germain... J'avais proposée l'idée pour le Budget Participatif, mais cela avait été retoqué : déjà prévu... Puis, maintenant, c'est complètement enterré ! Pourtant, une réalisation des Frères Bouroullec aurait eu toute mes faveurs ! (même si finalement, ils auront droit à une commande... mais du côté de la Mabilais... pas top d'ailleurs à mon goût, et loin d'ici...)

Mais alors, que va-t-il y avoir sur cette Place Saint-Germain ? Eh bien voilà quelques éléments de réponses, en tout cas en ce qui concerne le volet artistique !...

Le soleil vient de se coucher sur la Place Saint-Germain le 08 octobre 2018... Photo Erwan Corre
Le soleil vient de se coucher sur la Place Saint-Germain le 08 octobre 2018... Photo Erwan Corre

« A quoi ressembleront les soirées en terrasse, sur la nouvelle place Saint-Germain qui verra le jour en 2020 ? »


Et bien, il y a déjà une certitude : de la lumière va avoir une place de choix dans la nouvelle apparence de la Place Saint-Germain !

Tout d'abord, c'est l'église Saint-Germain qui va bénéficier d'une nouvelle remise en valeur via un dispositif d'éclairage aussi bien intérieur qu'extérieur qui va permettre de lui rendre honneur !

On avait effectivement évoqué cette question de la lumière et notamment lors du Budget Participatif 2017, mais la réponse n'avait pas été à la hauteur : « L'installation de votre projet s'il est lauréat, pourra être réalisé sur un autre espace public.» Bon, mauvaise pioche... mais l'idée a quand même été conservée... de manière finalement plus consensuelle : et ce sera l'église Saint-Germain qui en aura tout le bénéfice : a près réflexion « ...Seule l'église aura droit à un traitement particulier avec l'installation de lumières en intérieur pour magnifier les vitraux et en extérieur pour souligner les volumes... Ce qui n'est donc attractif - et sûrement beau - que seulement la nuit tombée... »(dixit le compte-rendu de la réunion de la Direction des Quartiers du mardi 13 février).

Et comme je le remarquais, pas grand chose de bien révolutionnaire, ni même d'innovant, juste un projet pépère (Eh oui, malheureusement, ce ne sera pas Yann Kersalé qui s'occupera de la mise en œuvre)... et qui a le mauvais goût d'être seulement observable... de nuit...

Mais bon, c'est déjà quand même une belle idée pour magnifier notre belle endormie, si méconnue, et qui est pourtant à considérer comme l'une des plus belles et grandes églises de Bretagne !



L'Église Saint-Germain mis en valeur par un éclairage intérieur (pour les vitraux) et extérieur (pour les volumes)...
L'Église Saint-Germain mise en valeur par un éclairage intérieur (pour les vitraux) et extérieur (pour les volumes)...


Des lueurs d'espoir pour la Place Saint-Germain !


Et puis, une bonne et heureuse initiative à vu le jour : l'installation de lanterne originales sur la Place Saint-Germain pour lui redonner son intimité !

Je mets ici en ligne l'article paru dans la revue municipal « Les Rennais » de Septembre/Octobre 2018 qui nous permet de découvrir le projet et les personnes qui s'y sont investies...


Les Rennais - Le Magazine de l'information municipale

INVITATION À Tout Atout


C'EST MOI QUI L'AI FAIT !



En 2019, de magnifiques lanternes seront installées pour éclairer la nouvelle place Saint-Germain qui présentera son nouveau visage après 5 ans de travaux. Il s'agit ici du fruit d'un travail de deux mois, réalisé par une dizaine de jeunes en insertion professionnelle avec des artistes et artisans locaux. « Fait main » est un projet porté par l'association Tout Atout :

« Ou comment reprendre confiance en soi par l'art du travail bien fait »


De la couleur
Sous la houlette de la plasticienne Marine Bouilloud, les jeunes ont imaginé plein de couleurs pour les motifs des futurs vitraux qui orneront les lanternes. Le plus dur a été de faire des choix ! Une fois le dessin défini (en tenant compte de l'environnement de la place et notamment des vitraux de l'église Saint-Germain), le graphisme a été validé par le commanditaire, Rennes Métropole.


Héloïse Reux-Lemasson
« J'ai été agréablement surprise par l'ambiance, les échanges, le partage de connaissances et la sensation d'avoir beaucoup de liberté, tout en restant très professionnel. Les artisans n'étaient pas là pour faire les profs, mais pour nous apprendre vraiment quelque chose. Ils sont fiers de ce que l'on fait et on le ressent. On apprend vite quand on a l'envie, la motivation, le bon groupe et les bons accompagnants ! »



Amandine Lottin
« Ça a été une très bonne expérience. Tous les intervenants ont été accueillants. J'ai appris énormément sur leur métier. Surtout, j'ai découvert que l'on était capable de faire des choses auxquelles je n'aurais jamais pensé. En plus, montrer notre travail au TNB, c'est valorisant. Cela regonfle l'égo ! Plus tard ? Pourquoi ne pas m'orienter vers l'artisanat. C'est peut-être ce qui me conviendrait le plus : allier le côté créatif et la technique. »

De la patience L'art délicat de la découpe du verre… Au bout de quelques jours, dans l'atelier du vitrailliste Alexis Ferron, les jeunes prennent de l'assurance. Chacun doit reproduire le motif de la frise, en meulant le verre le plus finement possible, pour obtenir les dimensions exactes du patron. La concentration est au maximum. On n'entend pas une mouche voler. « J'aime transmettre aux jeunes, explique Alexis. Ils ont un potentiel énorme. Ici, ils peuvent découvrir le monde du travail d'une autre façon qu'à l'école. Ils peuvent acquérir des compétences techniques, transférables à d'autres métiers. Apprendre aussi la ponctualité, la régularité... Le verre est une matière qui forge le caractère. Tu ne le domines pas, il faut être patient… Et ne pas oublier le sérieux du projet : c'est une vraie commande qui sera pérenne sur une des plus belles places de la ville ! »


Charly Dayot
« À cause d'un accident, j'ai été à l'écart, en centre de rééducation, pendant un an. Fait main a été l'occasion pour moi de revenir doucement dans le monde. De savoir ce que je vaux, de me confronter aux autres. C'est un moment de ma vie où il fallait que je fasse cela. »

De la couleur Sous la houlette de la plasticienne Marine Bouilloud, les jeunes ont imaginé plein de couleurs pour les motifs des futurs vitraux qui orneront les lanternes. Le plus dur a été de faire des choix ! Une fois le dessin défini (en tenant compte de l'environnement de la place et notamment des vitraux de l'église Saint-Germain), le graphisme a été validé par le commanditaire, Rennes Métropole.

Hani
« Le plus important pour moi, c'est la communication. Même si je ne parle pas français (ndlr : Iranien, Hani s'exprime en anglais), la vie de groupe a été essentielle, tout comme les rencontres avec les artistes : on s'aperçoit comment on peut apprendre de nos différences, être en confiance. Cela permet de se sentir mieux. »


Abdul Baseery
« En Afghanistan, je travaillais déjà le verre, mais de façon différente. Ici, j'ai appris de nouvelles techniques et découvert d'autres métiers, comme la vidéo. Mais ce qui a été essentiel, ce sont les rencontres, car je connais peu de gens à Rennes. C'est compliqué pour moi de parler, mais grâce à la bienveillance du groupe, j'ai fait des progrès. Aujourd'hui, je veux raconter mon histoire dans un livre, en français. Vous savez, pour moi, c'est important : ma langue natale, le pachtoune, je ne l'ai jamais écrite, car je ne suis jamais allé à l'école dans mon pays... »


De la mise en scène Changement d'univers avec Stéphane Pougnand, qui a encadré la partie vidéo et scénographie. À l'église Saint-Germain, les jeunes ont capté les rayons de lumière ; puis les reflets de la Vilaine, la nuit et, enfin, les mouvements du métro. Ce film a accompagné la présentation des lanternes sur la scène du TNB, début juillet, pendant les Tombées de la nuit. Histoire d'avoir un aperçu de ce travail, que l'on ne pourra découvrir « en vrai » qu'après l'achèvement des travaux de la place Saint-Germain, en 2019. On a hâte…

Du feu Voilà l'équipe chez Boris Roudenko, métallier à Montreuil-le-Gast. Ici, on travaille sur la structure des lanternes, qui viendra s'insérer autour du verre. Pour être pliés, les arceaux de métal sont placés dans le feu. Ils doivent être chauffés à blanc. Il faut apprivoiser les gestes de ce métier ancestral, et manier des outils impressionnants. Boris a exercé plusieurs métiers : maréchal-ferrant, serrurier, mécanicien... et il cumule des hobbies totalement différents. Amoureux de musique baroque depuis tout petit, il joue maintenant du violon dans un ensemble amateur. Quand il délaisse l'archet, c'est pour enfourcher une moto ancienne. Car ce qui lui plaît, c'est réparer les mécanismes, restaurer et rouler !


C'EST QUOI FAIT MAIN ?


L'association Tout Atout élabore des projets culturels en associant des jeunes, leur potentiel créatif, leur envie de s'investir… et des artistes, artisans d'art qui ont envie de transmettre un savoir. Elle a pour but la réinsertion sociale de jeunes adultes (de 16 à 35 ans). « Fait main » est une de ses actions à destination du projet de rénovation de la Place Saint-Germain. La cinquième !

L'association Tout Atout élabore des projets culturels en associant des jeunes, leur potentiel créatif, leur envie de s'investir… et des artistes, artisans d'art qui ont envie de transmettre un savoir. Elle a pour but la réinsertion sociale de jeunes adultes (de 16 à 35 ans). « Fait main » est une de ses actions. La cinquième

Alexis Ferron, la conception de mécanismes en métallerie avec Boris Roudenko, et une création scénographique en mapping avec Stéphane Pougnand.

Plus d'infos sur le site internet « toutatout.fr »: http://toutatout.fr/

Textes : Tout Atout et Isabelle Audigé
Photos : Stéphanie Priou

Pour l'instant...


En attendant, la mise en place définitive de ces lanternes sur la Place Saint-Germain (même si on ne sait toujours où et surtout comment elles seront installées), la Municipalité a décidé de les confier temporairement à certains commerçants de la Place pour les mettre dans leurs devantures et initier ainsi un embellissement des lieux et des vitrines et d'attirer le chaland pour les fêtes de fin d'année qui arrivent à grand pas... Pour l'instant, on peut donc voir ces premières lanternes au salon de coiffure et à l'auto-école.

La première lanterne installée dans la devanture du salon de coiffure Saint-Germain - Photo Erwan Corre

Et là, gros plan sur la lanterne : effectivement, c'est de la belle ouvrage !

En janvier 2019, c'est le caviste « Cellier Saint Germain » qui installe aussi la belle lanterne !
En janvier 2019, c'est le caviste « Cellier Saint Germain » qui installe aussi la belle lanterne !

Pour un rendu du meilleur effet dans la décoration générale !
Pour un rendu du meilleur effet dans la décoration générale !

Les infos sur cette opération sont par ici...

Ironie de l'histoire...


Au moment même ou j'écris ces lignes, l'actualité se télescope avec mon article sur ces lumières sur la ville !


Le soir du 13 octobre, il y avait un peu partout en France l'opération « Le Jour de la Nuit » : une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé. En éteignant juste pour un soir les lumières dans nos villes et de nos villages, il nous offert l'occasion de redécouvrir la beauté d'une nuit étoilée et de laisser la nature reprendre ses droits et de se reposer, juste une fois !
Rennes a suivi... mais pas dans le quartier... Dommage !

Le soir de l'opération « Le Jour de la Nuit » sur la Place Saint-Germain... vers 22h...

Le site officiel de l'opération « Le Jour de la Nuit » : www.jourdelanuit.fr

Et pourtant, on peut voir les étoiles, la Lune et même les planètes - et notamment cet été 2018 - depuis la Place Saint-Germain... iI suffit de lever le nez, et de les repérer... même lorsque les lampadaires sont allumés !

La Lune... et Mars la rouge dans le ciel de Rennes le 18 octobre 2018...
La Lune... et Mars la rouge dans le ciel de Rennes le 18 octobre 2018... Photo Erwan Corre

A suivre...


Infos complémentaires :

Le site internet de « toutatout.fr » : http://toutatout.fr/
Le site internet officiel de « Rennes Métropole» en ligne...
Lire et télécharger l'édition de Septembre/Octobre de la revue « Les Rennais »...
Interview en ligne sur la radio RCF par Arnaud Wassmer : « Marine Bouilloud et Jérôme Thiebaut : des lumières pour s'insérer »... (Juin 2018)

Articles connexes :
« Du nouveau du côté de la Place Saint-Germain et de la Vilaine ! » (Septembre 2018)
« 3,8 millions d'euros pour l'aménagement de la nouvelle Place Saint-Germain ! » (Février 2018)
« Durant les travaux, les commerces ferment Place Saint-Germain ! » (Février 2018)
« Grandeur… et décadence de la Place St-Germain ! » (Novembre 2017)
3 projets (personnels) pour la future Place Saint-Germain
La future Place Saint-Germain (02 - Octobre 2016)
La future Place Saint-Germain (01 - Janvier 2016)
La Place Saint-Germain en 2030...
L'article sur le site de Rennes Métropole (Juillet 2015) : « Aménagement de Saint-Germain : la concertation avance »
L'article sur le site de Rennes Métropole (Décembre 2014) : « Les riverains prendront toute leur place à Saint-Germain »
Atelier d'Urbanisme pour la place Saint-Germain n°3 (28 avril 2015)
Atelier d'Urbanisme pour la place Saint-Germain n°1 (29 janvier 2015)

Plus d'infos :
Saint-Germain (métro de Rennes)